La pomme de terre est un produit de consommation courante et la France en produit annuellement 5,6 millions de tonnes. Toutefois, le mode de production conventionnel, avec un travail du sol et un usage de produits phytosanitaires importants, a de multiples effets néfastes sur les eco-systèmes. Confrontés à çà, certains producteurs de pommes de terre ont décidé de s’occuper de leurs sols et de faire évoluer leurs pratiques. Ver de Terre production accompagne plusieurs groupes dans ces démarches et dans le cadre du mouvement Pour une Agriculture du Vivant.

Cultiver des pommes de terre dans un contexte d’érosion

Le paradoxe agricole de la pomme de terre est que c’est à la fois une culture à haute valeur ajoutée importante pour la viabilité des fermes, et aussi, une culture qui nécessite un fort travail du sol à l’implantation et à l’arrachage… Avec les conséquences directes que l’on connaît comme la déstructuration du sol et de la vie qu’il contient, et indirectes comme les problèmes d’érosion, de perte de sol lors des pluies et de diffusion de polluants dans l’eau. Des sols de moins en moins fertiles au fur et à mesure des années (travail du sol et peu de retour de biomasse) et des problèmes sanitaires allant croissant !

Évoluer vers l’agroécologie

C’est en 2017 que le groupement d’agriculteurs, le GIEE Sol en Caux, situé en Seine-Maritime fait une demande à Ver de Terre production pour démarrer un cycle de formation sur les sols, orienté sur les pratiques agroécologiques en pomme de terre. Les sols du Pays de Caux sont battants et soumis à une forte érosion.

La réponse a été d’organiser un format de formation nouveau à partir de 2018. Étalée sur plusieurs mois avec des rendez-vous réguliers, la formation a réuni une vingtaine d’agriculteurs et plusieurs experts pour aborder l’ensemble des sujets de progrès :

  • état des lieux des pratiques en agriculture de conservation des sols pour la pomme de terre
  • stratégie de gestion de l’enherbement avec un représentant de l’APAD
  • gestion des besoins de fertilisation
  • discussion sur la question des semences, à la fois des couverts végétaux, mais aussi des plants de pommes de terre pour s’adapter aux conditions “sol vivant”.

Le tout a permis d’organiser des ateliers de co-construction d’itinéraires techniques entre agriculteurs et Ver de Terre production a organisé ensuite le travail de synthèse et d’écriture des essais de culture à réaliser. En 2019, ce sont des prestations rattachables qui ont été organisées pour faire un état des lieux parcelle par parcelle chez les agriculteurs du GIEE.

L’ensemble de ces échanges et essais ont été partagés lors d’une Journée technique en février 2019 dans le cadre du mouvement Pour une Agriculture du Vivant pour présenter et diffuser largement ce savoir.

Dynamique de groupe

Après la campagne de récolte 2019, une nouvelle série de formations sera organisée pour faire un premier bilan avec analyse des mesures effectuées et des données agrégées sur : les sols, la sèves des plantes, les IFT et les maladies, les tests de différentes variétés de plants… C’est donc toute une dynamique de groupe et d’échange d’expérience, élargie bien au delà de la Seine-Maritime, qui a vu le jour, animée par Ver de Terre production.

Autres vidéos disponibles :
Itinéraires techniques 1/2
Itinéraires techniques 2/2
Rencontre avec Nicolas Hallegouet

>> Contacter Ver de Terre production pour être accompagné <<

 

Sur le même sujet

Logo Verre de Terre Production

Inscrivez-vous à la Mailing List

Rejoingnez-notre liste de diffusion et restez informé de nos actualités et nos offres.

Votre inscription a bien été enregistrée.