Tomate : le retour des sols vivants sous serres

25 octobre 2021

Ver de Terre production dévoile par une série de vidéos, un travail entamé en 2019 avec les Serres de Goulaine, des producteurs de tomates de la région nantaise. Cet accompagnement a consisté à basculer d’un système hors sol à une culture en sol vivant.

Durant deux ans et demi, l’équipe de Ver de Terre production, dirigée par François Mulet, a développé de nouveaux itinéraires techniques « sol vivant » et suivi les tests pour ces productions de tomates sous serres chauffées. L’équipe des Serres de Goulaine, dont les tomates sont commercialisées sous la marque Océane, sont désormais en train de déployer cette technique sur l’ensemble de leur surface productive.

Ce système de production novateur consiste à baser la nutrition du sol et de la plante exclusivement sur des matières organiques fraîches, principalement des branches broyées non-compostées. Une fois les itinéraires techniques définis, le basculement du système sur les premières serres a été réalisé en 6 mois sans perte de production, mais avec le retour de sols bourrés d’activité biologique et de vers de terre.

Ce basculement d’une production hors sol à un sol vivant se traduit par des rendements très importants avec 600 tonnes par hectare. Dès janvier 2022, cinq hectares seront opérationnels chez quatre producteurs, avec une gamme complète de tomates.

>> VOIR LA VIDEO DE FORMATION (33m) 

En bref, l’accompagnement de Ver de Terre production :
> Définition des objectifs stratégiques et constitution du groupe de travail
> Diagnostic de l’exploitation et des itinéraires techniques
> Formation des équipes aux principes des sols vivants
> Développement d’une stratégie de fertilité
> Développement d’itinéraires techniques « Sol vivant »
> Suivi des tests et de la mise en production.

A noter que des essais dans le sens d’un retour aux sols vivants sont en cours sur d’autres cultures comme les concombres, poivrons ou aubergines et très encourageants, donc, si vous aussi, vous souhaitez être accompagné dans l’évolution de vos itinéraires techniques agricoles, contactez-nous par mail en nous expliquant votre projet.